CCMA 10 JUIN 20

L’ordre du jour est le suivant :

 

  • Point 1 : Avancement d’échelon des maîtres auxiliaires en contrat définitif ou provisoire année scolaire 2019/2020

Approuvé à l’unanimité et il n’y a pas de problème ou remarque spécifique.

  • Point 2 : Transformation des contrats des maîtres délégués en CDI - Année scolaire 2020/2021

Sur 14 possibilités 10 sont favorables – 2 en dossiers en attente de l’avis des IPR et  2 défavorables. Approuvé à l’unanimité

  • Point 3 : Premier mouvement des maîtres en contrat définitif – Rentrée scolaire 2020

 

Les propositions faites par la CAE le 3 juin ont été dans l’ensemble respectées.

Un point de désaccord nous a opposé avec M. Stenger, chef d’établissement du groupe scolaire Notre Dame- St Jean à Besançon, quant à la demande de mutation d’une enseignante qui a été refusée sur des motifs que nous considérons comme non recevables.

Plusieurs stagiaires en alerte sont en attente de leur éventuelle titularisation. Leur situation sera traitée lors du second mouvement, ainsi que certaines situations particulières qui n’ont pas pu aboutir au 1er mouvement.

 Un vote est proposé pour l’ensemble du mouvement, sur 8 votants :

3 voix « contre » (celles de la Fep CFDT)

5 voix « pour » (4 voix de l’administration et la voix d’une autre organisation syndicale)

Le point sur le mouvement est donc approuvé malgré notre intervention, le SPELC se prononçant en accord avec les voix de l’administration respectant les propositions de la CAE. 

Remarque : cette réunion en distanciel n’est absolument pas adaptée pour défendre le mieux possible des dossiers face à des chefS d’établissement très solidaires.  Le SPELC prenant position avec eux alors que dans le débat, il intervenait plutôt en faveur des enseignants. 

De plus des problèmes techniques interfèrent continuellement dans la prise de parole et pour suivre correctement les propos des intervenants. 

A notre avis, le rectorat ne se positionne pas assez en tant qu’employeur et pour des questions de facilité, ne cherche pas à approfondir les propositions faites en amont par la  CAE et ainsi évite de traiter les situations litigieuses.

Nous avons demandé que ce genre de réunion ne soit pas renouvelé, surtout sur des points aussi sensibles que le mouvement des maitres !

 

Vos représentants, Nicolas Szuchendler, Philippe Bongain, Gina Mamet

FEP - CFDT

4 B rue L.de Vinci

25000 Besançon